Photo d'illustration

Café des Lecteurs

Cet espace est réservé à l’expression des lecteurs. Certains messages sont issus des pages et groupes Facebook de Brigitte Kernel. Vous pouvez déposer un message sur ce site en utilisant le formulaire ci-dessous ; votre adresse email est nécessaire mais restera confidentielle.

Messages (479)

  • Delphine de J.

    A cause d’un baiser, quel livre ! !!!!!!!!:-)) Mais à cause de ce baiser, je veux tout lire de vous maintenant. Qu’est-ce que c’est bien! Bravo pour votre talent Brigitte! Je vais lire Fais-moi oublier et Ma psy mon amant. Je ne vais pas être déçue, je crois :-) ) Vous venez un jour à Lille pour dédicacer vos romans ? Merci pour A cause d’un baiser tellement proche de ce que j’ai vécu.

  • Régine W.

     » Ma psy, mon amant »..incroyable ce livre! terminé aussi…aie aie aie….j’aime de + en + vous lire! Tout le reste me parait bien fade maintenant!

  • Clo.

    Please por favor s’il vous plait encore un roman, Brigitte Kernel. J’ai beaucoup qu’aimé Fais-moi oublier et A cause d’un baiser. J’ai été complètement prise ! Tout sur elle, je ne sais pas si ce sont les mêmes personnage … Mais je vais le commander, ça m’a l’air super aussi ! J’espère que cette série fabuleuse ne va pas s’arrêter là. Vous êtes un super écrivain ! Alors, merci

  • Blandine

    Chère Brigitte,
    Je suis agréablement surprise par « Fais-moi oublier », je ne pensais pas que j’aurais autant accrocher. J’ai lu le commentaire de Renée C dans « Le café des lecteurs » qui dit que les questions persistaient une fois le livre refermé. J’avoue qu’il en a été de même pour moi, peut-être pas pour les mêmes raisons. Que sais-je ? !
    J’ai été assez perturbée par le saut de Léa dans le vide, ses peurs.
    J’ai trouvé ce passage très beau au tout début du livre :  » Pour la première fois de ma vie j’ai rêvé que je volais. J’étais debout au bord du vide, je plongeais, planais au-dessus de Paris. Je ne percevais plus mon corps de la même manière. C’étais doux, serein et beau les toits de la ville en-dessous, puis tout à coup, un autre oiseau est arrivé et nous avons volé ensemble, il avait les yeux bleus de Louise. Il me regardait et je lisais ses pensées ».
    Je ne sais pas si Léa et les autres personnages sont « normaux », le terme apparaît plusieurs fois.
    Je ne sais pas comment il faut entendre ce mot mais dans mon esprit « normal » sonne comme banal ou commun. J’apprécie les gens qui défient les codes, qui défendent leurs opinions, qui osent s’exprimer etc…
    Cordialement, Blandine.

  • Régine W.

    Ouhh làlà ..j’en ai pris plein .. le coeur ! Je viens de terminer « tout sur elle » je l’ai lu d’une traite . Pas moyen de m’arrêter…Très bien écrit , comme les autres, et quelle chute! Je ne m’y attendais pas..émotion quand tu nous tiens..

  • Zoé C.

    Je lis  » à cause d’un baiser ». Je suis sous le choc de vos mots. C’est beau. Je le conseille. C’est incroyable de justesse quand vous parlez des sentiments et de tout d’ailleurs. Merci Brigitte pour votre écriture :- )

  • Renée C.

    De Montréal-Québec / À cause d’un baiser…

    Chère Brigitte Kernel, Vous m’avez fait souffrir, vous n’avez pas idée !… À cause ? J’ai lu ce weekend votre merveilleux livre À cause d’un baiser et, insidieusement, j’ai « somatisé » l’effet de lecture par un mal de dos atroce, logé au niveau des reins, jamais ressenti auparavant. Motrin, Tylenol et crème antiphlogistine super puissante ont, avec peine, atténué momentanément ma douleur au gré des pages, mais ça revenait, avec plus de force encore… (ne souriez pas trop je vous en prie, j’ai encore mal aujourd’hui, implorant un « fade out » libérateur). … D’ailleurs je me rends bien compte ce matin que les questions soulevées dans votre roman sont à ce point pertinentes et percutantes qu’elles persistent une fois le livre refermé faisant de ce roman un ouvrage extrêmement fondamental. Un livre, comme un scénario, on les construit pour mettre en traction la projection-identification du lecteur et là vraiment avec moi, ça a marché ! Et facilement.

    Je tiens surtout à vous dire, Brigitte, que si j’ai persisté à vous lire jusqu’à la dernière page, c’est que j’étais très touchée par la dimension amoureuse, très puissante dans ce roman. Tant de finesse, d’infinies délicatesses dans la description des sentiments, des attentions, c’est époustouflant de beauté. Faut être une sacrée amoureuse pour décrire ainsi une relation amoureuse. Et c’est cela que je retiendrai, bien avant et pour plus longtemps que la douleur physique ressentie en cours de
    lecture.

    Par curiosité, j’ai visité votre site… intéressant ! Vous avez une bien belle tête… vous ressemblez beaucoup à une collègue, Brigitte Bougie, animatrice télé à RDI/Radio-Canada (charme, rigueur, intelligence… une très très belle tête) … !

    Il me hâte de lire vos autres livres. En vous souriant et en vous remerciant, Renée C.

  • Helen R.

    j’ai reçu vendredi un cadeau, un livre et pas n’importe lequel: « a cause d’un baiser » j’ai hâte de le lire!!

  • Chloé S.

    Lu a cause d’un baiser, fais moi oublier, tout sur elle, ma psy, mon amant. Maintenant, je lis quoi ? Je suis accro, Brigitte !!!!!! :-) ) Vous n’allez pas nous laisser sur notre faim. Continuez d’écrire surtout nom d’un nom ( remarquez, vu votre biblio, ça m’étonnerait que vous vous arrétiez en si bon chemin , tout le monde parle de votre livre )

  • Léa DT.

    je m’appelle Léa. Ca fait drôle. C’est su beau Fais moi oublier. J’ai commandé A cause d’un baiser. Je voudrais des suites et des suites. Je me retrouve partout dans les lignes,. C’est affreux parfois de se sentir comme à découvert. Et c’est tellement bon d’être dedans.

  • Linda S

    Je veux juste écrire ici que j’ai adoré A cause d’un baiser. Je n’ai jamais lu une chose pareille. Je le conseille à tout le monde. Je vais enchainer sur Fais-moi oublier et Tout sur elle. Si j’ai bien compris, ce sont les mêmes personnages. Que d’émotions dans ces romans! Love love love ces livres et ectte écriture

  • Berangere L.

    Je suis repartie du salon de Nice avec les deux derniers livres qui me manquaient, mais surtout avec cette belle rencontre.
    Brigitte est d’une humanité et simplicité sans nom. Brigitte est formidable

Ecrire un message

En librairie aussi