Photo d'illustration

Café des Lecteurs

Cet espace est réservé à l’expression des lecteurs. Certains messages sont issus des pages et groupes Facebook de Brigitte Kernel. Vous pouvez déposer un message sur ce site en utilisant le formulaire ci-dessous ; votre adresse email est nécessaire mais restera confidentielle.

Messages (479)

  • Mélanie Van Landuyt

    J’ai fait découvrir « Fais-moi oublier » à une de mes profs… Elle a
    tellement aimé qu’elle a m’a emprunté « A cause d’un baiser »…

  • Fée Madleen

    Dimanche matin au lit a relire pour la 3ème fois « a cause d’un baiser » de BKernel .. Vais pleurer! Mais merci l’artiste !

  • Alice F.

    A cause d’un baiser – A quand la suite … Je viens de le finir en une journée !!!

  • Laurent Michaud

    Votre écriture m’enchante, chère Brigitte. Considérez-moi désormais comme un fidèle lecteur. Bravo ! Votre succès est mérité.

  • Aurélie G.

    Andy, ça marche. C’est normal. Je l’ai lu. J’ai adoré.

  • France M-S

    Chère Brigitte Kernel, je m’adresse à vous car je suis en train d’organiser
    une série de lectures. Seriez-vous partante pour venir lire chez nous ? Je vous remercie de votre attention sachant que vous êtes très prise. Amitiés.

  • isa

    j’aime fais-moi oublier et j’aime à cause d’un baiser.Une suite est prévue?

  • Fête du livre de Merlieux

    J’ai un doute tout soudain… Vous ai-je dit que Brigitte Kernel nous faisait la joie de venir à Merlieux le 29 septembre ? ? « Autobiographie d’une tueuse », un roman qui m’a vraiment troublée… Sympathie, antipathie, empathie avec le « Zorro des frelons » ? Une vieille dame indigne ? Mais indigne de quoi ? Est-ce que le manque d’amour fait de nous des tueurs ? Je continue de m’interroger…

  • Agnès

    Je ne suis pas encore remise de A cause d’un baiser. Je vais lire Fais-moi oublier.

  • Christine Laurent

    Fais-moi oublier, pour moi, c’est le meilleur. Tout ce qu’on a toutes vécu,c’est dedans. Et j’adore cette écriture. La fin m’a chagrinée. J’y repense encore. Je voulais juste dire ça. Bonne continuation

  • Béa Fabris

    Je viens de terminer Andy, et j’ai la sensation de quitter un ami. Merci Brigitte. Je vous ai suivie dans le monde d’un artiste si torturé mais tout simplement génial. Mais n’est ce pas souvent dans ces conditions que la créativité s’exprime le mieux?
    Je retiens cette très belle phrase « il faudrait pouvoir boire des couleurs pour aller mieux ».

  • Fête du Livre Merlieux

    « J’ai failli répondre, c’est elle, oui c’est Léa, regardez comme elle est belle, et sensible, elle est tout, le tout de Louise, Louise et Léa s’aimaient, ça vous emmerde, et bien c’est la vie, et leur amour est bien vrai, bien réel, monsieur A. »
    « Fais-moi oublier » de Brigitte Kernel

    Ces mots-là, justement lus dimanche à Paris, comme un acte de résistance…

Ecrire un message

En librairie aussi